Anniversaire de la mort de Joseph Ki-Zerbo

A l’occasion du 8e anniversaire de la disparition du Pr Joseph Ki-Zerbo, sa Fondation a organisé, jeudi 4 décembre 2014, une soirée d’hommage à l’espace culturel Gambidi à Ouagadougou. A cet effet, le Théâtre de la fraternité a présenté un spectacle sur les différents ouvrages du disparu.

«A la découverte de l’œuvre du Pr Joseph Ki-Zerbo », c’est le titre du spectacle présenté par le Théâtre de la fraternité, jeudi 4 décembre 2014, au cours de la soirée organisée pour lui rendre hommage. La pièce, mise en scène par Hyacinthe Kabré, fait une revue des ouvrages de l’historien, partant de sa vision pour le développement de l’Afrique, ses convictions et ses engagements. « Il s’est agi pour nous, de prendre un certain nombre d’ouvrages, notamment les plus récents, de les lire et de les passer en revue. Nous avons travaillé à ce qu’il y ait une cohérence entre elles », a expliqué le rédacteur du texte, Pr Hamadou Mandé, non sans mentionner que cette mise en scène vise à amener la jeunesse burkinabè, voire africaine, à aller à la découverte des œuvres de Ki-Zerbo. Au début de la scène, ce sont des jeunes étudiants qui passaient un moment de lecture dans une bibliothèque. Soudain, ils décident de monter une pièce théâtrale sur l’œuvre du Pr Joseph Ki-Zerbo. « Cette pièce est partie d’un jeune africain qu’une vieille femme a observé pendant un certain temps. Ce dernier était en train de dévoyer sa vie parce qu’il avait perdu l’espoir. La seule manière de s’en sortir est de se mettre dans tout ce qui est contre-culture, dans l’espoir d’avoir l’argent un jour et quitter le continent. Car pour lui, l’eldorado c’est ailleurs », a résumé Pr Mandé. L’œuvre du Pr Ki-Zerbo, a-t-il soutenu, va parler aux jeunes et à travers lui, pour leur dire que le continent africain regorge beaucoup de richesses et seule sa jeunesse peut lui permettre d’occuper sa place dans le concert des Nations. « Mais il faut une jeunesse consciente qui veut travailler, qui doit reconquérir son identité et faire en sorte que l’Afrique rayonne comme il le faut, car elle est l’avenir du monde entier », a-t-il laissé entendre. D’ailleurs dans la prestation, les comédiens ont fait ressortir cette célèbre phrase de Ki-Zerbo : « Chaque génération a bâti des pyramides ». Pour l’une des comédiennes, Eléonore Kocty, cette injonction voudrait signifier que chaque jeune africain doit prendre ses responsabilités afin de faire avancer le continent. « C’est ce que la jeunesse burkinabè vient de faire avec l’insurrection des 30 et 31 octobre derniers, qui a provoqué la chute du régime de Blaise Compaoré », a-t-elle fait savoir. Dans l’ensemble, elle a estimé que les ouvrages du professeur doivent constituer l’outil de base de la libération de l’Afrique du sous-développement. C’est pourquoi, elle a invité les jeunes africains en général, et ceux du Burkina Faso en particulier à se procurer ces livres. « Je n’avais pas l’idée de l’immensité de son œuvre parce que je ne lisais pas ses livres. Mais maintenant, je pense que les gens gagneraient beaucoup à les lire pour découvrir les idées du Pr Ki-Zerbo », a-t-elle ajouté.« A la découverte de l’œuvre du Pr Joseph Ki-Zerbo » sera diffusée dans les établissements secondaires et supérieurs, mais aussi dans certains centres de spectacle comme le Carrefour international du théâtre de Ouagadougou (CITO). «Que des bonnes volontés nous proposent des diffusions pour qu’à partir de ce spectacle, la jeunesse puisse trouver une clé d’entrée à l’œuvre de Ki-Zerbo », a souhaité Hamadou Mandé.

Source aouaga.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.