Commune de Toma : le conseil municipal dédie un monument au Pr Ki-Zerbo

Le conseil municipal de la commune de Toma a réalisé un monument en la mémoire du Pr Joseph Ki-Zerbo. L’inauguration a eu lieu, le 1er Février 2015.
L’ambiance était festive, le 1er février 2015 à Toma. Pour cause, la décision du conseil municipal de ladite ville d’immortaliser l’éminent Pr Joseph Ki-Zerbo, depuis le 19 octobre 2007, à travers un monument, est devenue une réalité. En effet,  plusieurs mois durant, l’architecte Souleymane Zerbo et l’artiste Jean-Luc Bambara ont fait pousser de terre ce monument. Cette œuvre, située, côté sud-est du marché sur la rue qui mène à l’église en passant devant la concession de la famille Ki-Zerbo, retrace quelques engagements majeurs du combat du Professeur : l’autosuffisance alimentaire, la détermination, la conviction politique. Le président de la délégation spéciale a remercié tous ceux qui ont contribué à la réalisation de l’œuvre. Elle a invité la population et les visiteurs au respect et à l’entretien de ce joyau. Le ministre de l’Economie et des finances, Jean Gustave Sanon, a reconnu que cette œuvre architecturale traduit la consécration de la vie entière de l’intellectuel pour le combat pour la démocratie, le développement  économique et social et la prospérité. M. Sanon a dit  espérer que ce monument sera source d’inspiration pour la jeunesse en quête de liberté et de progrès social. Le président du Conseil national de la transition (CNT), Sheriff Sy a, pour sa part, plaidé pour que le nom du Pr  Ki-Zerbo, ce « géant de l’Afrique, soit bientôt inscrit au fronton de l’Université de Ouagadougou en reconnaissance à sa contribution louable à l’éducation, la science et la culture,  à la reconnaissance de la place et du rôle de l’Afrique dans le monde ».
Mgr Anselme Titiama Sanou dans son message transmis à la famille et lu à l’attention de l’assistance par un petit-fils du Professeur, Emmanuel, a exprimé sa fierté et remercié les autorités communales pour ce geste qui marque la grandeur historique de Toma. « Devant l’œuvre, je me suis reconnu sur la deuxième face : le professeur attentionné auprès d’un élève », a-t-il avancé. Le curé de la paroisse de Toma, Abel Toé a béni l’édifice. Sa fille aînée, Me Françoise Ki-Zerbo a réaffirmé  la gratitude de la famille à l’Etat burkinabè pour son action en faveur du rayonnement de l’image du Pr. En témoigne  l’avenue du Pr Joseph-Ki-Zerbo à Ouagadougou et de la Place du Pr Joseph KI-ZERBO à Toma. De ce fait, elle a invoqué le seigneur pour que ce monument soit un trait d’union entre les  fils et filles de Toma afin de susciter dans leurs cœurs la vocation de papa Joseph.
Elle a souhaité qu’au-delà de l’ornement de la ville natale, cette place devienne un carrefour de paix, illustrant les valeurs les plus fécondes du Burkina Faso au cœur de l’Afrique dont leur père a contribué à graver l’histoire en tant qu’éducateur,  penseur, chercheur et leader. Né le 21 juin 1922, le Pr agrégé en histoire, écrivain, homme politique, Ki-Zerbo est décédé le 4 décembre 2006. Il a été inhumé à Toma le 8 décembre 2006.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.