HISTOIRE DE L’AFRIQUE NOIRE D’HIER À DEMAIN

Ce travail très documenté se veut simple contribution, simple point de départ pour investir et ouvrir l’avenir. Le propos de Ki-Zerbo est donc double. Loin de rester statique, son autopsie du passé africain s’articule sur le projet collectif de l’avenir d’un continent pour en orienter l’évolution et en maîtriser le cours. Souci qui amène l’auteur à définir la seconde signification de son projet en des termes aussi vifs qu’imagés : « C’est une bouteille à la mer, avec l’espoir que son message sera recueilli surtout par les jeunes et contribuera à dessiner en traits authentiques le visage si peu connu, si méconnu, de l’Afrique d’hier, fournissant ainsi les bases d’une plus saine approche et d’une plus farouche détermination pour bâtir celle de demain « .

Afrique d’hier, Afrique d’aujourd’hui, Afrique de demain : Ki-Zerbo les présente, tout au long de l’ouvrage, dans leur continuum non exempt de crises et de cassures, mais indissolublement liées… C’est un précieux outil de référence et de travail ; au langage simple ; facile à manipuler, qui aidera certainement de nombreux lycéens, étudiants, professeurs et tous ceux qui, en Afrique et en dehors d’Afrique, veulent connaître ce continent. J.P N’Diaye Jeune Afrique Ce volumineux ouvrage est le résultat de plus de dix années de travaux. Qualifié de  » vigoureux  » par le professeur Fernand Braudel, qui l’a amicalement préfacé, ce texte est le premier, dans lequel un historien africain traite de l’histoire du continent noir dans son ensemble… Sans verser dans les excès de certaines études historiques contemporaines, que leur ardeur anticolonialiste apparente étroitement au pamphlet, c’est en militant pourtant que Joseph Ki-Zerbo a conçu son travail, pensant, à juste titre, que  » la vision du passé peut nous aider à mieux concevoir le panafricanisme « … En tout état de cause, le grand public appréciera la clarté d’un ensemble au sein duquel se distinguent les pages consacrées par Joseph Ki-Zerbo aux  » problèmes africains d’aujourd’hui », intéressante mise au point d’un homme représentatif d’une certaine élite intellectuelle africaine, soucieuse de définir sur de nouvelles bases les rapports entre l’Afrique et les anciennes puissances coloniales. Quant aux experts, ils ne manqueront pas de rendre un hommage mérité aux conceptions personnelles de l’auteur, concernant la méthodologie historique et les traditions orales… Ph. D. Le Mond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.