Hommage du CODESRIA au Pr Joseph Ki-Zerbo : Le Grand fromager s’est couché

Le Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) a appris avec une grande tristesse le décès, à Ouagadougou (Burkina Faso), le 4 décembre 2006, d’un des plus illustres intellectuels-citoyens d’Afrique, l’incomparable
Joseph Ki-Zerbo.

Historien émérite, panafricain par instinct et par choix, infatigable
combattant du changement et de la justice sociale, militant de l’autosuffisance collective, professeur d’au moins trois générations de chercheurs africains en sciences sociales, source intarissable d’inspiration de nombre de ceux qui ont eu la chance de le rencontrer, grand exemple de dévouement au service de la communauté, Grand fromager, Roi de la savane
africaine, debout dans sa dignité et sa majesté. C’était là l’essence de Joseph Ki-Zerbo qui, s’en est allé, après 84 années passées parmi nous, laissant son empreinte indélébile dans le sable du temps, de tous les temps, en nous exhortant, en honneur de sa mémoire, à reprendre le flambeau, avec courage et engagement, jusqu’à la libération effective de l’Afrique.

Né d’un père qui serait le premier converti au christianisme de ce qui n’était pas encore la Haute-Volta, Joseph Ki-Zerbo s’est très tôt lancé sur une trajectoire d’historien engagé au service de l’Afrique avec un puissant intérêt pour deux préoccupations jumelles : la démocratie et le développement. Jeune universitaire, il s’est investi dans l’étude de l’histoire de l’Afrique, aidant, à travers ses travaux originaux, à la fois à enrichir la méthode historique et à répondre aux mensonges de l’époque, dont, et pas des moindres, le discours raciste selon lequel l’Afrique était un continent sans histoire.

Lire la suite sur lefaso.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.